---

Scientology Crime Syndicate

martini@xenu.com-it.net (Martini)

http://www.lesoir.com/

Edition du 05/10/99 - © Rossel & Cie SA - LE SOIR Bruxelles

Vers quinze jours de perquisitions?

Les perquisitions de jeudi dernier contre la scientologie ne sont... toujours pas terminées, et pourraient ne s'achever qu'en milieu de semaine prochaine. Oui, vous avez bien lu: jusqu'à deux semaines de perquisitions continues.

Pour une raison technique éminemment simple: le volume de documents à saisir et répertorier est à ce point volumineux que des pièces d'habitation entières ont été placées sous scellés et ne seront explorées qu'au cours des prochains jours. Par ailleurs, l'instruction doit être extrêmement rigoureuse et vigilante, car l'Eglise de scientologie ne manquera pas d'exercer tous ses droits dans le cadre de la procédure. Les enquêteurs semblent donc procéder à un relevé précis de chaque document saisi.

L'Eglise a d'ailleurs réagi par voie de communiqué à la saisie de dossiers individuels: elle assimile certains de ces documents à des confessions religieuses et affirme que ces écrits sont de nature totalement confidentielle et privée et ne peuvent être communiqués à quiconque, sous peine de violer l'intimité de ceux qui ont accepté que leurs propos soient ainsi consignés.

Et de poursuivre: Nous nous réservons de nous prévaloir le cas échéant de la protection accordée à la vie privée et à la liberté de religion par la Convention européenne des droits de l'homme.

Une fois encore, les adeptes de la scientologie, qui sont les auteurs matériels d'une lettre en ce sens envoyée au juge Van Espen, semblent méconnaître la loi belge - et le droit international auquel elle se réfère-: si la scientologie avait déclaré sa qualité de «maître de fichier», le fichage aurait été autorisé, moyennant contrôle de la légalité et de la légitimité de son contenu par la commission ad hoc. Ce que la secte ne souhaitait sans doute pas. Mais il s'agit d'une obligation, partant du principe qu'il n'est aucun objectif - même philosophique ou religieux - qui puisse faire l'économie, précisément... des droits de l'homme. Et le fait que les adeptes aient éventuellement donné leur accord préalable à la constitution de ces dossiers est de fait une condition de leur légalité mais n'est pas la seule.

A. L.

=============

Martini-Italia
Allarme Scientology
http://xenu.com-it.net

---

The views and opinions stated within this web page are those of the author or authors which wrote them and may not reflect the views and opinions of the ISP or account user which hosts the web page. The opinions may or may not be those of the Chairman of The Skeptic Tank.

Return to The Skeptic Tank's main Index page.

E-Mail Fredric L. Rice / The Skeptic Tank